• La Somalienne

    Tous les matins, je vais chercher l'eau avec mon bidon de vingt litres. Deux heures de marche pour descendre jusqu'à la source. 
    Je m'appelle Jinia, j'ai quatorze ans. J'habite les terres hautes à 2 400 m. Dans cet endroit désertique, le blé ne pousse plus car il n'a pas plu depuis dix mois. À cause de la guerre, mon père n'est plus là. Ma mère doit mendier de la farine aux voisins pour nourrir mes dix frères et soeurs.

    Conte D - La somalienne

    C'est décidé, je dois partir pour aider ma famille. Mon voisin Asenté est parti il y a deux ans pour l'Europe. Aujourd'hui, il vit à Paris.

    Conte D - La Somalienne

    Je dois le rejoindre. Je vais parler à ma mère.

    « Maman ! Je veux partir travailler pour nourrir notre famille. Il faut que je rejoigne Asenté.

    -    - Non !!       

      Si ! Je vais d’abord faire des sculptures en bois et les vendre au marché pour gagner de l’argent pour payer mon voyage ...»

    En allant chercher des rameaux, je croise de nouveau ma mère.

    « Je sais que tu veux nous aider, mais je ne veux pas que tu partes ! » me dit-elle.

    Bouleversée, je préfère partir en courant pour cacher mes larmes.

    Je m'enfonce alors dans le désert...

     

    La chaleur est étouffante. Le sable me brûle les pieds. Le manque d'eau devient inquiétant. Je ne vois que des dunes.

    Conte D - La Somalienne

    Au loin, j'aperçois vaguement des ombres. Une caravane de Touaregs !

    Conte D - La Somalienne

    Les dromadaires portent sur leur dos de nombreuses provisions. Un vieil homme s'approche de moi.

    Conte D - La Somalienne

     

    Soulagée, je me précipite vers lui... Mais... mais... plus je m'approche et plus la caravane semble s'éloigner !

    C'est un mirage ! l'image de la caravane, des dromadaires, du vieil homme, des provisions, disparaît...

    Je tombe. Je me redresse. Je pleure... Était-ce vraiment une bonne idée de partir ?

    Je me dis qu'il faut le faire pour ma famille. Je décide donc de sécher mes larmes et de continuer mon chemin.

    Après plusieurs heures de marche, épuisée, en sueur, assoiffée, affamée, j’arrive dans un village.

    Conte D - La Somalienne

    Soulagée, je pose mes sculptures sur le sable chaud. Soudain, un vieil homme arrive en face de moi et me propose un peu d'eau.

    Conte D - La Somalienne

    Je le remercie. Déshydratée, je ne laisse pas une seule goutte d'eau.

    Conte D - La Somalienne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Puis, l'homme me demande :

    "- Que fais-tu là ?

     « Je suis partie de chez moi pour aller à Paris et sur le chemin j’essaye de vendre mes sculptures pour pouvoir nourrir ma famille, je lui réponds.

    - Comment tu t’appelles ? me demande l’homme.

    - Je m’appelle Jinia.

    - Est-ce que tu veux que je t’aide ? continue l’étrange personnage.

    - Euuh oui ….

    Mais je ne savais pas encore ce qui allait m’arriver avec cet homme étrange.

    Je me décide à lui demander son nom, quand même.

    Il me répond d’une voix bizarre : « Je m’appelle Souka... Mais je ne suis pas un être humain... En fait, je suis un Djinn et je peux t’exaucer trois vœux si tu le souhaites. 

    Conte D - La Somalienne

    Tout d’abord, je n’en crois pas ni mes yeux, ni mes oreilles. Puis, je me dis que je n’ai rien à perdre.

    Et je me lance :

    “Eh bien, Souka, est-ce que tu pourrais faire en sorte que ma famille n’ait plus faim ?

    -Sans aucun souci ! répondit Souka…

    -Mais comment puis je vérifier que tu as bien exaucé mon voeu ?

    - Eh bien, il suffit d’aller les voir !

    -Emmène moi les voir tout de suite !

    - Très bien jeune maîtresse, mais attention : tu viens d’utiliser ton deuxième voeu ! Il ne ten reste plus qu’un !”

    Conte D - La Somalienne

    Je n’avais pas réfléchi… Mais dans la seconde qui suivit, je me retrouvai comme par enchantement auprès de ma famille. Ma mère préparait un bon diner avec plein de nourriture : quel Bonheur !

    Souka m’avait suivi… Il me restait un voeu à demander… il fallait que je choisisse…

     

    J'ai un rêve très cher à mes yeux (de fêter Noël). Je lui demande : « Souka, s'il te plaît, fais en sorte que je fête Noël avec ma famille. »

    Aussitôt dit, aussitôt fait, la magie de Noël apparaît ! La maison est décorée avec des guirlandes et des boules de Noël. Sur la table, soudain, il y a une bûche, une dinde et des friandises. Je demande à maman si on peut sortir le vieux sapin que papa mettait près de la table à manger, pour son anniversaire. On le sort et on invite Souka à rester ici.

    FIN

    "

    i

    "

     

     

     

     

     

    Enregistrer

    « Le Père-Noël est un ours blanc qui n’a plus d’argent.Noël en panique »

  • Commentaires

    1
    gabin
    Mardi 8 Novembre 2016 à 18:16

    j'adore cette histoire .Et les dessin son super beaux

    2
    Maitr Coss
    Mardi 15 Novembre 2016 à 20:27

    Une très belle histoire, une belle continuité entre les épisodes. Beaucoup d'émotion en cette fin de 3ème partie. J'ai hâte de lire la suite :)

     

      • alexi 6
        Vendredi 25 Novembre 2016 à 14:55

        Merci beaucoup^^

    3
    jessica
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 15:00

    J'adore ce conte les dessin son beau

    4
    Laila
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 15:01

    j'adore ce conte et les dessins sont très beau

    5
    daisy
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 15:01

    C' est bien tous le monde a bien suivi.J adors cé tros bien

    6
    charlotte
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 15:03

    C'est bien tout le monde a bien suivi!J' adore ce conte!

    7
    Kayla
    Lundi 21 Novembre 2016 à 18:37
    Je vais le travailler bientôt et sa va c'est facile à continue car il y en a ou c'est dur
    8
    alexi 6
    Vendredi 25 Novembre 2016 à 14:52

    Je vous applaudis pour  cette histoire

    9
    fotwix
    Vendredi 25 Novembre 2016 à 14:55

    Je vous félicite.Bon travail !

    10
    fovolt
    Vendredi 25 Novembre 2016 à 15:00

    J'aime ce conte il est super. J'adore!!!

      • lolo 152
        Samedi 26 Novembre 2016 à 18:52

        Tu à raison

         

         

      • Lancelot du lac
        Vendredi 9 Décembre 2016 à 14:53

        C'est vrai vous avez raison !!!coolcoolcoolintello

    11
    Zaara 25
    Vendredi 25 Novembre 2016 à 15:04

    J ' adore ce conte !

    12
    Messi
    Vendredi 2 Décembre 2016 à 14:57

    C'est très bien ce que vous faites.cool

    13
    laila
    Vendredi 2 Décembre 2016 à 15:00

    L'histoire est bien et les dessins sont magnifiques.coolsmileyes

    14
    léa 20
    Vendredi 2 Décembre 2016 à 15:02

    J'adore ce conte !!

    15
    luci
    Vendredi 2 Décembre 2016 à 15:05

    J ai bien aime la somaliene c est bienyesglassesclown

    16
    Manon
    Lundi 5 Décembre 2016 à 17:24

    Je trouve que les dessins correspondent au texte,de plus cette histoire est vraiment bien.yes

    17
    Valentin Parent
    Lundi 5 Décembre 2016 à 20:45

    j'aime se texte.

    9 dialoguesmes ça passe yescoolintello

    Afficher l'image d'origine

    18
    Lancelot du lac
    Vendredi 9 Décembre 2016 à 14:36

    Cette histoire est super !!!cool

    19
    Théo super U
    Vendredi 9 Décembre 2016 à 14:40

    J'ai beaucoup aimé cette histoire et surtout les dessinsmoneycoolglassesoh !

    20
    lolo 152
    Vendredi 9 Décembre 2016 à 14:41

    J'aime ce conte il est bien.

     

    21
    victor
    Vendredi 9 Décembre 2016 à 14:59

    j'aime ce contebadbeurk

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :